fbpx

Le digital media, principal levier de croissance pour les radios

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Selon l’étude «This Year Next Year» de GroupM (WPP), la part des extensions digitales des médias traditionnels a doublé en 5 ans et atteint 15% des revenus publicitaires de ces médias en 2020 dans le monde.

Les revenus « digital media » sont les recettes digitales générées par les médias traditionnels. Pour la radio, les principaux revenus « digital media » proviennent de la commercialisation du streaming (audio online), des webradios, podcasts, du display sur le site de la station, les revenus des publications sur les réseaux sociaux (jeux, vidéo, social management) et enfin l’exploitation des datas (sms, emailing…). Ces sources de revenus sont désormais les principaux leviers de croissance des stations FM. Selon GroupM, à l’échelle internationale, les revenus « digital média » des radios représentent 20% de leur chiffre d’affaires global. Peu de radios françaises atteignent ce niveau. Le côté positif de ce retard est que les radios en ont encore sous le pied !

Le digital media représente 20% des revenus radio dans le monde. Pas en France…

L’analyse de GroupM indique que les extensions numériques de la TV, affichage, audio, presse quotidienne et magazines sont équivalentes globalement à 15% de leurs revenus publicitaires. Le budget total de ces leviers est de 37Md$, soit 14Md$ de plus qu’il y a 5 ans quand ils ne pesaient que 7% des revenus. Il est prévu que cette part va stagner pour atteindre 16% en 2024. Si la radio se situe à 20%, l’affichage et les magazines sont ceux qui bénéficient le plus de cette extension. Elle génère l’équivalent de plus de 30% des revenus de ces médias.

 

Digital Media GroupM

https://www.groupm.com/this-year-next-year-global-end-of-year-forecast-2020/