fbpx

Facebook ajoute un lecteur de podcasts et lance des salons de conversations audio

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Surfant sur le succès de l’audio, Facebook a annoncé le 19 avril que ses utilisateurs pourront écouter des podcasts directement sur sa plateforme et créer des salons de conversation, imitant ainsi le modèle de l’application Clubhouse.

Spotify et Facebook présentent un nouveau player qui permet aux auditeurs de profiter de la musique et des podcasts de Spotify directement dans Facebook sur iOS et Android, sans basculer entre les applications. Cette fonctionnalité n’est pas encore disponible en Europe à ce jour.

Spotify affirme que la présence du player améliorera la façon dont les utilisateurs partagent et interagissent avec les chansons et les épisodes de podcasts, le tout sans avoir à quitter l’application Facebook. Plusieurs formules de monétisation seront proposées aux créateurs de podcasts. Parmi les pistes envisagées par Facebook, la possibilité d’acheter un contenu unique ou de souscrire à un abonnement.

Avec 3 milliards d’utilisateur sde Facebook dans le monde, cette fonctionnalité va doper encore la consommation de podcasts. Forcément au détriment de l’audience radio traditionnelle.

 

 

Le géant des réseaux sociaux va aussi ajouter des outils de création audio, des formats sonores courts et surtout des « salons de conversation » audio en direct (« Live audio rooms »), inspirés du succès de Clubhouse, où les utilisateurs écoutent ou prennent part à des discussions sans l’image.

 

 

Ces salons de conversations devraient être disponibles pour tous ses utilisateurs d’ici l’été. Les influenceurs (comédiens, militants, etc.) et amateurs vont aussi pouvoir se servir de nouveaux outils de création sonores, notamment pour enregistrer des « Soundbites » (des « sonores »), un format qui va être testé dans les mois qui viennent. Il pourra s’agir, par exemple, de poèmes, d’anecdotes ou encore de sketchs humoristiques. Les podcasts et formats audio étaient en vogue avant la pandémie, mais les mesures de confinement et la fatigue du temps passé devant les écrans ont contribué à un engouement décuplé pour les plateformes qui permettent d’écouter ou d’interagir sans avoir les yeux vissés sur son portable ou ordinateur.

Du côté de la monétisation, Facebook a anticipé la possibilité de créer des salons de discussion payants, à travers un paiement unique ou un abonnement. Un modèle économique grâce auquel l’entreprise espère attirer des personnalités influentes qui sauraient générer de grosses audiences pour Live Audio Rooms, en proposant des contenus — certes payants —, mais à forte valeur ajoutée. Stars, un système de « pourboires », sera également mis en place pour permettre à n’importe quel utilisateur d’encourager un créateur en le rétribuant à la volée après avoir découvert ses contenus.(source Les Numériques.com)

Les fonctionnalités devraient être disponibles pour tous les utilisateurs de Facebook d’ici l’été 2021.