fbpx

Plus on se rapproche de Noël, plus les radios risquent de perdre des annonceurs qui n’auront plus rien à vendre dans leurs rayons.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Des problèmes mondiaux d’approvisionnement freinent actuellement la reprise économique après la pandémie jusqu’à faire craindre un manque de marchandises pour les fêtes de Noël.

Les marques de jouets n’arrivent pas à s’approvisionner à la hauteur de la demande de fin d’année. Des flambées de Covid récentes ont stoppé net des usines en Asie. De plus, les ports maritimes sont surchargés, les capacités de fret sont limitées et les prix ont explosé. Aux Etats-Unis, Walmart et d’autres chaînes de grands magasins ont affrété leurs propres bateaux pour contourner les retards chaotiques dans les ports de la côte Ouest. D’autres ont choisi de recevoir leurs commandes plus tôt qu’à l’accoutumée, de lancer en avance leurs promotions de Noël ou d’abandonner le transport maritime pour l’aérien (Source Stratégies.fr).

« Si vous voulez acheter des cadeaux de Noël, il faut le faire maintenant car il y aura des rayons plus vides qu’ils ne devraient l’être pour les courses de Noël » a déclaré le PDG de l’équipementier sportif allemand Puma dans une interview du magazine Stratégies.

Plus on se rapproche de Noël, plus les radios risquent de perdre des annonceurs qui n’auront plus rien à vendre dans leurs rayons.

Il faut donc anticiper, avancer à novembre les habituelles campagnes de fin d’année et considérer que les dés seront joués autour du Black Friday.

 

Michel Colin
Mediatic Conseils