fbpx

L’analyse détaillée des investissements publicitaires locaux selon les Relocalisateurs

Après une première édition en 2023, l’association les Relocalisateurs avec France Pub publie les résultats de l’Observatoire 2024 des investissements publicitaires locaux.

Le marché publicitaire français global s’élevait à 34 milliards d’euros en 2023, contre 32,7 milliards d’euros en 2022. Le segment local représente donc 10,5 milliards d’euros, soit une progression de +2,9% par rapport à 2022.La radio se maintient bien sur la marché local grâce à une présence dynamique et un maillage important. Les chiffres du marché publicitaire local montrent le potentiel de progression de la radio et l’importance des autres investissements publicitaires locaux que les commerciaux doivent intégrer au lieu de de percevoir les autres radios comme leurs principaux concurrents. Évidemment, le principal levier de croissance reste le digital. La progression de la TV segmentée en local devient une concurrence de plus en plus significative pour les radios.

 

Le replay du webinaire de présentation de l’ensemble des résultats.

Observatoire des investissements publicitaires locaux, les nouvelles tendances ! from Les Relocalisateurs on Vimeo.

 

Les annonces locales, dominées par les petites entreprises et principalement orientées vers le B2C, jouent un rôle crucial, avec une part prépondérante des médias digitaux (65,8%). Les secteurs de l’immobilier, de l’automobile, et de l’hôtellerie-restauration ont été particulièrement examinés, avec des fluctuations notables post-Covid. La télévision segmentée et le digital ont connu des développements significatifs. Les stratégies des agences médias démontrent une intégration croissante du local, et la nécessité d’une meilleure mesure et de synergies entre offres online et offline

Évolution des médias

  • Progression spectaculaire de la télévision et du cinéma.
  • Développement de l’offre locale en télévision segmentée.
  • Digitalisation du marketing direct et montée du digital.
  • La radio progresse de 4,8%

 

 

 

 

« La répartition des dépenses de communication locales met en évidence le potentiel de progression de la radio dans le mix média local et la nécessité d’une promotion corporate du média au lieu d’une concurrence entre radio qui ne peut être que contre productive. »

 

Utilisation des médias

  • Le digital domine le marché local
  • Importance des annuaires, promotions, et emailing.
  • Évolution des médias traditionnels vers le digital.

 

Secteurs d’activités qui communiquent le plus en local

  • Importance de l’immobilier, de l’automobile, et de l’hôtellerie-restauration.
  • Baisse de l’immobilier due à la montée des taux.
  • Remontée significative de l’automobile post-Covid.

Typologie des annonceurs

  • Dominance des petites entreprises à moins de 10 salariés.
  • Importance du B2C et du mix B2C/B2B.
  • Retour progressif des petits établissements locaux post-Covid.

 

Annonceurs nationaux en local

  • Les annonceurs nationaux représentent 2,6 milliards d’euros.
  • Importance du digital et des autres médias.
  • Communication locale principalement promotionnelle.

Évolution des investissements

  • Progression des investissements en télévision segmentée.
  • Montée en puissance du digital.
  • Importance des médias de trafic pour les annonceurs nationaux.

Stratégies des agences médias

  • Intégration croissante du local dans les stratégies médias.
  • Évolution de l’offre média et des demandes des annonceurs.
  • Importance de l’automatisation et des outils pour gérer les plans médias locaux.

Perspectives et solutions

  • Nécessité de plus de mesures et d’insights de la part des régies.
  • Importance de l’intégration des offres online et offline.
  • Soutien aux médias français pour l’économie et la démocratie.

 

Le site des Relocalisateurs