fbpx

Tendances LOAC 2015 : Comment générer du business digital avec le Native Advertising ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

Le Native Advertising, Brand Content ou en français du Contenu Sponsorisé ressemble a de l’info, mais c’est de la publicité. Il s’agit d’infomercial 3.0. Pas un publi-reportage ni un vulgaire display, mais plutôt une nouvelle écriture éditoriale qui s’émancipe de toute manipulation avec une simple mention ; sponsorisé, communiqué, brand content ou présenté par… Le Native Advertising peut devenir une source majeure de revenus sur votre site internet et votre application mobile. En radio il peut aussi être décliné à l’antenne pour autant qu’il soit clairement identifié.

Native Ad HP

Un exemple de contenu sponsorisé présenté par le Huffington Post / LOAC 2015

Lors de la conférence LOAC 2015 à New York, Lauri Baker du Huffington Post a dévoilé quelques secrets de fabrication d’un format publicitaire générateur de business qui séduit autant les annonceurs que les internautes. A conditions de respecter certaines règles : 

La qualité. Selon Lauri Baker « Si le contenu de marque est un bon contenu, le lecteur s’en fiche de savoir si c’est de la pub ou pas». Capter l’attention du consommateur est l’objectif principal. Rendre un contenu de marque attractif implique un subtil savoir faire et des concepteurs rédacteurs (journalistes…) rompus à l’exercice : trouver un angle, un contenu médiatique potentiellement viral dans une relation authentique entre une marque et les consommateurs.

Intégration. Le Native Advertising publié sur votre site doit refléter votre ligne ligne éditoriale, votre ton, votre voix. L’annonceur ne doit pas prendre le contrôle et en faire sa réclame. L’intégration doit même mettre en compétition le contenu de marque avec le contenu éditorial ! 

Branding. Le Native Advertising relève du branding, pas de la promotion. Il ne s’agit pas de générer du trafic sur le point de vente mais plutôt d’entretenir une image de marque. Cet objectif doit être clairement partagé avec l’annonceur.

Visuel. Le Brand Content répond aux mêmes impératifs que le contenu éditorial. Le visuel, une image attractive, sont des éléments majeurs pour l’intérêt de lecture.

Multiplateformes. Le contenu doit être social, global et mobile, viral, construit afin d’être partagé. Promu comme un contenu éditorial à travers des bannières, des partages sur Facebook, le contenu de marque doit être accessible le plus largement possible. Puisque le contenu de marque doit être attractif, autant le relayer.

Mesurable. L’intérêt de lecture doit être analysé, comparé aux articles éditoriaux. La recherche de l’intégration efficace doit être un leit motiv au point de mettre en concurrence contenu de marque et contenu éditorial.

Reste à vendre ce nouveau format publicitaire, avec, de référence, une équipe commerciale dédiée au digital capable d’exploiter ce nouveau levier de croissance. Le potentiel de client est vaste. Tous les secteurs d’activités peuvent être tentés par l’achat de Native Advertising. Commencez donc par rajouter cette opportunité dans votre kit media.

Michel Colin